Adress
Les partenaires
Vous recherchez

Claude Godin, vice-président de Haute-Normandie Active et administrateur de l'ADRESS

 

 

Date : novembre 2011

© Eric Peltier - Département 76
© Eric Peltier - Département 76

Quel est votre parcours ?


Je viens du secteur bancaire et suis en retraite depuis 2009. Au moment où j'ai quitté la Caisse d'Epargne, j'étais directeur de la communication. J'avais également en charge la mission d'intérêt général. De 2001 à 2009, les Caisses d'Epargne ont eu obligation de financer des projets dans le champ social, les projets d'économie locale et sociale.
Cette période a été passionnante : avec les collègues des autres Caisses, nous avons construit les socles politique et juridique de nos interventions, puis nous avons mis en oeuvre cette mission et comme nous avions des budgets conséquents, ce nouveau métier fut très enrichissant. Il a été l'occasion de rencontrer les bénévoles et les salariés du monde associatif, et il a regénéré ma fibre sociale ou sociétale.
Aujourd'hui, j'ai conservé une activité d'enseignement à l'Université de Rouen, dans le cadre du Master Management des organisations sociales et solidaires de l'Institut d'administration des entreprises. Et puis j'apporte également mon appui à mon fils qui va prochainement créer son entreprise.


Vous êtes vice-président de Haute-Normandie Active, quels sont les fondements de HNA ?


Le réseau France Active a été fondé avec cette idée que toute personne au chômage est employable et que la collectivité peut contribuer à sa réinsertion soit en l'aidant à créer sa propre entreprise, son propre emploi, pour celui ou celle qui en a l'envie et les capacités, soit en facilitant la création et le développement des associations et des entreprises solidaires. L'axe d'intervention choisi était celui de la finance, sans lequel, nous ne le savons que trop, aucun projet ne peut réussir.


Au fil des années, le réseau a su conserver l'engagement militant de ses fondateurs et aujourd'hui, grâce à l'implication des 400 collaborateurs et des 1 000 bénévoles, 80% des projets soutenus passent le cap des 5 ans, 19 000 emplois sont créés ou consolidés annuellement.


Quel est son rôle dans le développement de l'ESS en région Haute-Normandie ?


Le coeur de métier de HNA est la garantie bancaire, qui permet de faire levier sur les prêts consentis par les banques. Mais l'association dispose d'autres outils, et notamment les avances remboursables destinées aux entreprises solidaires. Elle finance les créateurs d'entreprises demandeurs d'emploi ou bénéficiaires des minima sociaux.
Pour 2010, l'association a permis la création ou la consolidation de 539 emplois.

HNA pilote également le dispositif local d'accompagnement (DLA) qui permet aux associations employeurs de bénéficier d'une expertise gratuite.
Mais à travers ces interventions, et au delà de la création d'emplois, ce qui me parait important, c'est la contribution de HNA à la satisfaction de besoins de proximité, à l'innovation sociale, à la création de richesses autres que monétaires.

 

Pouvez-vous nous donner quelques pistes pour le développement de l'Economie sociale et solidaire en Haute-Normandie ?


L'économie sociale et solidaire est avant tout une économie de proximité et pour cette raison je crois beaucoup au croisement initiatives/territoires. Faire émerger et/ou soutenir les initiatives locales, mais aussi promouvoir, faire connaître, et en parallèle contribuer à développer l'esprit de citoyenneté et de solidarité.

 

Vous êtes trésorier de l'ADRESS depuis juin 2011, comment envisagez-vous votre implication au sein de l'agence ?


Le sens de mon engagement, c'est la construction collective : porter un projet, mobiliser les intelligences, jouer les complémentarités, partager et puis essayer de faire avancer d'autres modèles où la dimension humaine et les valeurs auxquelles je crois retrouvent leur place. Et je pense que ces actions communes font aussi avancer la démocratie, modestement mais réellement.


Je voudrais citer le sage Ilell à qui on demandait le sens de son engagement :
" si je ne suis pas à moi, qui le sera ?,
si je ne suis pas aux autres, qui suis-je ?,
et pourquoi pas maintenant ?".

 

Une publication conseillée
Pour s'évader le temps d'un roman, de la défiance et de la déliquescence : "le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" écrit par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, ou comment un groupe d'hommes et de femmes, dans une période très critique (la seconde guerre mondiale) parvient à créer une communauté humaine et à surmonter la tragédie.

 

Un site internet conseillé
Le blog de Paul Jorion, anthropologue, économiste, ancien trader qui est un des premiers à avoir dénoncé les méfaits de la spéculation financière et l'absence de vraies réformes après la crise de 2007 2008.
www.pauljorion.com/blog/

newsletter
Les actualités
2014 © Adress
Creation site Internet - Agence web - Agence de communication - Pratikmedia